Diagnostic Thermique

Diagnostic Thermique : la première étape de travaux réussis

Diagnostic thermique


Une toiture et des murs mal isolés sont respectivement responsables de jusqu'à 30 % et 25 % des déperditions de chaleur d'un logement. Une étude simple permet d'estimer ces pertes et de connaître la performance énergétique de votre logement : le Diagnostic Thermique.

Cet audit a pour objectif d'identifier les points faibles du bâtiment : toit, murs et fenêtres bien sûr, mais aussi régulation du chauffage et ventilation… C'est un préalable indispensable à la réalisation de travaux d’isolation qu'il permet de prioriser.

Le Diagnostic énergétique est plus complet que le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) , avec lequel il ne doit pas être confondu. Obligatoire à la vente comme à la location, le DPE informe sur les consommations énergétiques annuelles du logement (chauffage, climatisation, eau-chaude sanitaire) et détermine son étiquette énergie.


Bilan énergétique et recommandations* en travaux éventuels.

Concrètement, le Diagnostic Thermique chiffre les performances énergétiques du logement par rapport à la réglementation en cours, en l'occurrence la RT2012 , fixée lors du Grenelle de l'Environnement.

Le professionnel qui s'en charge procède généralement en trois étapes distinctes :

• Recueil des informations disponibles sur votre habitation : âge, matériaux, équipements.

• Il peut étudier à la caméra thermique infrarouge pour détecter moisissures, fuites de canalisation et  isolations défectueuses.

• Vérifications visuelles des zones les plus « énergivores », notamment la toiture.

À l'issue de ce travail d'investigation, un rapport sur les défauts majeurs identifiés vous sera remis. Des conseils de travaux possibles avec précisions sur le confort et la consommation de votre habitation.

Les coûts des travaux d'économies d'énergie suggérés prend en compte le prix des matériels conseillés, leur durée de vie, voire les gains engendrés en cas de passage au solaire photovoltaïque.


*Le rapport fait état de recommandations en travaux mais n'est aucunement des préconisations de travaux, un bureau d'étude thermique peut s'avèré  être necessaire en complément pour l'obtention d'un label.


Page 7 sur 8